6 conseils pour augmenter ses revenus Adsense!

Laisser un commentaire
Un commentaire

Une des erreurs fréquentes que l’on peut voir, c’est que souvent que les éditeurs de sites n’optimisent pas -ou très rarement- leur compte Google Adsense, ce qui provoque forcément une perte de chiffre d’affaires loin d’être ridicule sur une année. Voici quelques axes d’améliorations…

Votre site est-il ok techniquement ?

Oui rien à voir avec Adsense, mais on oublie pas la base de la base : les publicités s’affichent sur votre site donc il est primordial qu’il soit en bonne santé pour optimiser cela.

Le jour où vous souhaitez faire un check-up, crawlez votre site avec votre spider préféré afin de visualiser les éventuels problèmes. Effectivement, des pages en 404 généreront un manque à gagner sur votre site étant donné qu’aucune publicité ne pourra s’afficher et que personne ne pourra cliquer dessus.

Vous pouvez également aller analyser le responsive de votre site. Regardez la part de traffic qui provient des mobiles / tablettes sur vos sites, et vous comprendrez pourquoi il est important que tout soit ok techniquement.

Part de traffic Analytics

Vous avez compris la logique, plus votre site sera techniquement propre, plus il aura de chances de générer des revenus.
Bien entendu, plus il sera techniquement propre, plus il aura de chances de performer en SEO, donc d’avoir des visites donc des revenus…

Focus sur Google Adsense

Adsense nous permet de faire quelques améliorations au niveau de sa campagne…

Analyse des blocs d’annonces

Il vous est possible de modifier le style de vos annonces, je vous conseille, afin de de maitriser vos statistiques de faire des « Tests » (visibles dans le menu de gauche « Adsense pour les pages de contenu => Tests).
Ces tests peuvent être effectués au niveau de deux axes :

  • Les styles d’annonce
  • Les autorisations / blocages

Pour les annonces vous avez la possibilité d’interagir avec le style de cette dernière. Vous allez donc choisir une variante de style et Google va faire de l’A/B testing automatiquement sur vos annonces, soit vous laissez Google choisir le pourcentage d’optimisation du traffic, soit vous pouvez le contrôler à la main… Je laisse toujours Google faire le mieux à ce niveau.

Pour les autorisations / blocages, c’est sensiblement la même chose, vous avez la possibilité d’ouvrir ou de fermer certaines catégories afin de tester leur impact sur vos revenus. A ce sujet j’ai beaucoup plus de doutes, au début je n’avais pas touché à cette partie, puis j’ai décidé par la suite de fermer les catégories qui ne généraient pas de clics, donc de revenus. Puis, un beau jour, Adsense m’a proposé une amélioration qui était « d’ouvrir vos sites à certaines catégories sensibles… », du coup j’ai rouvert et j’attends les résultats….

Vous allez obtenir votre rapport :

Test Adsense

Dans ce cas précis, la variante n’a pas été choisie car le CPM était plus faible (-28% au niveau des résultats), du coup nous laissons les paramètres d’origine et nous allons tester autre chose…

Les critères personnalisés

Très important pour une bonne maîtrise de vos blocs d’annonces, la création de critères personnalisés permet une bonne identification de vos blocs d’annonces. En effet, si sur votre page d’accueil vous avez deux blocs, un en haut et centré au dessus de votre contenu, et exactement le même en bas et centré, il est important de mettre en place deux critères personnalisés afin de pouvoir les distinguer dans les statistiques et de visionner correctement lequel a généré le plus de revenus Adsense.

Ces critères personnalisés donnent également des informations aux annonceurs car vous avez la possibilité d’ajouter une description à votre critère.

Bloc d’annonce adaptable ou pas ?

Pendant longtemps, j’avais une formule qui fonctionnait bien :

  • Un bloc en début de contenu de 300 x 250
  • Un bloc en sidebar de 336 x 280
  • Un bloc en fin de contenu de 300 x 250

Mais ce n’était pas terrible en responsive, et étant données les parts de traffic je me suis tourné vers les blocs d’annonces adaptables (textuelles et graphiques) qui ont permis d’homogénéiser le site et d’être en accord avec les versions mobiles et tablettes. Cependant, si votre public est majoritairement sur ordinateur, alors ce type de combinaison fonctionne bien.

Le design de vos annonces

Comme évoqué plus haut lorsque l’on a abordé le point des critères personnalisés, il est important que le design de vos annonces soit en accord avec votre site… facile à dire. Faites des tests en permanence jusqu’au moment où vous trouvez le bon design, celui qui va générer le plus ! Honnêtement, il n’y a pas de règles prédéfinies, tentez un design qui s’accorde parfaitement avec votre site (c’est tout de même ce qui marche le mieux…), tentez un design totalement en désaccord, tentez un design plus fun / visible.

L’emplacement de vos annonces

Quand vous êtes dans l’onglet « rapports sur les performances« , il vous est possible de trier vos annonces par critères personnalisés, vous allez donc visualiser quelle(s) annonce(s) vous génèrent le plus.

Exemple.

Constat : l’annonce qui me génère le plus de revenus est celle de ma page d’accueil juste au-dessus de la pagination.
Solutions : je rapproche mon annonce de la pagination, je laisse une semaine et j’analyse les statistiques.

Vous avez également dans vos rapports la possibilité d’analyser le « Active View visible » afin de connaitre le pourcentage de vos annonces qui ont été visionné par les internautes. Si vous avez un pourcentage trop faible c’est que l’emplacement de vos annonces n’est pas bon.

Exemple.

Constat : j’ai un Active View visible faible.

Solutions : j’analyse avec Google Analytics mes pages au niveau du scroll des internautes, je remonte mes pubs, j’attire les internautes vers mes emplacements…

Article publié par JIMENEZ Julien (Korleon) :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les commentaires sont fermés après 15 jours.